Midis de l'éthique

Les midis de l'éthique visent à favoriser la réflexion sur des thèmes ponctuels d'actualité. Ils ont lieu les mardis de 12h45 à 13h55 trois fois par semestre.

Les midis de l'éthique se déroulent le mardi de 12h45 à 13h55 précises. Salle du Conseil ESPO, rez-de-chaussée du Collège Leclercq, 1 Place Montesquieu, LLN. Aucune inscription préalable n'est requise. Accès gratuit. 

Pas de nourriture dans la salle.

 

Midi du 23 février
Faut-il restreindre les droits des nouveaux-venus ?

Midi de l’éthique introduit par Fréderic Docquier (Prof à l’UCL) et Marco Martiniello (Prof. À l’Uni de Liège). Modérateur : Félicien Bahizi (réfugié rwandais).
L’arrivée massive de réfugiés et de migrants sur le territoire de l’Union Européenne depuis quelques mois ne cesse de susciter inquiétudes et polémiques, tant au niveau national qu’international. L’élan de solidarité envers les réfugiés syriens qui s’est manifesté durant l’automne 2015 semble avoir été remplacé par des craintes et des rejets. Les nouveaux-venus menacent-ils d’empirer la situation économique des natifs, en particulier des plus vulnérables d’entre eux ? Les nouveaux-venus menacent-ils de mettre à mal la cohésion sociale dans les sociétés d’arrivée ? Et quel est l’impact de leur départ sur les sociétés qu’ils quittent ou, selon certains, désertent ? D’un point de vue normatif, plusieurs questions se posent : quelles seraient des mesures légitimes pour accélérer l’intégration des nouveaux-venus sur le marché du travail? (Est-il par exemple permis, comme le préconise du bout des lèvres un récent rapport du FMI, de déroger à la règle d’un salaire minimal garanti?) Peut-il être juste de limiter l’arrivée de nouveaux-venus au nom de la préservation de ce bien social difficilement quantifiable qu’est la confiance mutuelle ?

Midi du 8 mars
L’abolition des frontières : eutopie ou dystopie ?

Midi de l’éthique introduit par Serge Bodart (Conseil d’Etat) et Pierre Verbeeren (Médecin du Monde). Modérateur : Laura Merla (UCL)
Au vu de la détresse manifeste des réfugiés et des migrants qui tentent de pénétrer sur le territoire de l’Union Européenne, il peut sembler élémentaire qu’il faille, d’un point de vue éthique, ouvrir les frontières, voire à terme les supprimer. Verrait-on ainsi se réaliser le vieux rêve cosmopolite d’une planète où chacun serait libre de se déplacer sans contrainte et de s’établir où il le souhaite ? L’heure certes est plutôt à la fortification mais, indépendamment même de ce contexte, un monde sans frontière est-il souhaitable ou serait-il inéluctablement générateur d’inégalités accrues ? A quelles conditions serait-il possible d’accorder l’intuition d’un devoir d’hospitalité et la prévention d’effets pervers majeurs ?

Réfugiés et migrants : quand est-il légitime d'abandonner son pays?
Mardi 22/3/16, 11h45-14h, Salle du Conseil ESPO, Leclercq 93, 1 Place Montesquieu, LLN.

Midi de l’éthique introduit par Sabine Henry (Prof aux Fac. Uni. de Namur) et Rend Haffar. Modérateur : Marie Peltier (écrivain)
Nous avons l’habitude de poser les questions, empiriquement ou normativement, du point de vue des sociétés de destination et de leurs populations. Au niveau macro, nous nous félicitons par exemple que de nombreux réfugiés syriens soient bien formés, ce qui présage de leur contribution positive à nos économies. Mais qu’en est-il du point de vue des sociétés qu’ils quittent ? Les effets positifs – tels les transferts que réfugiés et migrants effectuent vers les leurs restés au pays ou encore des bénéfices environnementaux - suffisent-ils à compenser par exemple les effets négatifs de la fuite des cerveaux ? Au niveau des individus, la décision de partir est souvent une décision difficile, notamment au regard des proches dont l’on devra se séparer ou des engagements que l’on ne pourra plus honorer. Comment faire la balance entre l’aspiration légitime à une vie meilleure et les obligations contractées dans la société d’où l’on est issu ? Ce troisième midi consacré aux réfugiés et aux migrants donnera droit de cité aux dilemmes éthiques « du point du vue du Sud ».

 


 

Midis de l'éthique antérieurs
| contact : Thérèse Davio | 4/12/2012 |